Top 10 des histoires les plus inattendues qui peuvent arriver dans un hôtel

Alors qu'un Américain croit à une illumination et saccage sa chambre, des hôtels offrent des primes à la conception. Il y a même des clients qui surprennent des employés en train de copuler dans le lit qu'il a payé. Bref, vous l'aurez compris, il peut se passer tout et n'importe quoi dans un hôtel. Et quand on se place du côté des gens qui y travaillent, cela doit être d'autant plus rocambolesque.

voyage hotel vacance

C'est pour cette raison que le site lastminute.com a organisé une étude insolite auprès de plus de 500 hôtels afin de concentrer les histoires les plus cocasses !

- Tel père, tel fils :

Le personnel d’un hôtel de Hambourg, en Allemagne, a raconté qu’il avait trouvé un homme nu et saoul sur le sol et qu’il l’avait entreposé dans une chambre libre pour qu’il se remette de ses émotions. Trente minutes plus tard, ils ont retrouvé un autre homme nu et ivre. Il a été mis dans la même chambre que le premier. Plus tard, les deux hommes se sont présentés à la réception : Tel père, tel fils.

- Ils réservent pour deux et ramènent la famille :

Dans un hôtel de Milan, en Italie, un couple est arrivé avec une réservation pour une chambre double, de toute évidence pour deux personnes. Le personnel de l’hôtel a ensuite remarqué que le reste de la famille essayait de s'infiltrer en douce.

- Un invité surprise :

Dans un hôtel de Madrid, en Espagne, un matin de bonne heure, la réception a reçu un appel d’un client jeune marié qui avait convolé la veille. Il a raconté que quand il s’était réveillé, il avait trouvé un homme allongé dans le lit près de sa femme. Ni lui ni sa femme ne le connaissait et ils ne parvenaient pas à le sortir des bras de Morphée. En fait, il s’agissait d’un client rentré ivre d’une fête la veille au soir. Il pensait être rentré dans sa chambre, mais s'est trompé d’étage et est entré dans la chambre des jeunes mariés qui n’avaient pas fermé la porte.

- Elle détruit sa chambre :

Dans un hôtel de Stuttgart en Allemagne, une petite frêle et timide femme a saccagé littéralement sa chambre. Elle a cassé une bouteille sur le sol et avec les bris de glace a éventré le lit et tailladé les murs de la chambre, elle a étalé de la nourriture dans toute la pièce. Elle a cependant passé un coup de fil pour s'excuser.

- Le client qui ne veut pas déranger :

Dans un hôtel à Edimbourg, en Ecosse, un client a appelé la réception depuis sa chambre car il ne parvenait pas à trouver le moyen de sortir. On lui a répondu qu’il n'y avait qu’une seule porte, ce à quoi le client a répondu "Oui, mais il y a un petit écriteau 'ne pas déranger' sur la poignée".

- A qui est cette valise ? :

Un hôtel en Espagne a reçu un jour un groupe de généraux étrangers et quand ils ont quitté l’hôtel, ils ont oublié une valise contenant un appareil de communication avec beaucoup d’informations. Ils ont téléphoné à l’hôtel seulement un mois après.

- Un CA dérangé par un couple fougueux :

Sur la terrasse de leur chambre dans un hôtel de New York, aux Etats-Unis, un couple amoureux s’est un peu laissé aller à ses ébats. Tellement que cela a dérangé les participants à un conseil d’administration, dont la réunion se tenait dans l’immeuble en face. Ils ont appelé pour se plaindre qu’ils étaient distraits par le spectacle.

- Un rendez-vous amoureux se transforme en pugilat :

Dans un hôtel de Rome en Italie, un rendez-vous amoureux s’est terminé par une bagarre virile pour une femme entre l’amant et le mari.

- Même le directeur se trompe de chambre :

Le directeur d'un hôtel d'Istanbul en Turquie recevait son frère en tant que client. Il est entré dans la chambre avec un passe-partout, s’est servi dans le minibar, a pris une douche et s’est rasé et quand il a eu fini, est tombé nez-à-nez avec l’occupant de la chambre. Ce n’était pas son frère. Heureusement, le véritable client a trouvé l’histoire très amusante.

- La mort repassera :

Dans un hôtel de Dresde en Allemagne, le gérant du restaurant vêtu de noir et le Chef avec son tablier blanc ont frappé à la porte d’une chambre. Le client, un monsieur très âgé, a ouvert la porte, les a regardés et a dit : "Oh, ce n’est pas encore l’heure pour moi de mourir" et leur a claqué la porte au nez.

Source: Gentside.com

 

madiWIKIbuzzer