Ce que les passagers d'avions ignorent, probablement !

Vous vous êtes certainement posé quelques unes de ces questions qui intriguent presque tout le monde à propos des vols en l'air et les secrets et mystères des compagnies aériennes. Peut être bien que lors d'un voyage, vous vous êtes demandé pourquoi on insiste à ce point que vous éteindrez votre portable ou pourquoi la lumière est-elle éteinte lors de atterrissage.  

 Voici quelques Vrais-Faux pour mieux vous aider à comprendre la philosophie générale des compagnies aériennes. 

1. Il n’y a que 15 minutes d’oxygène dans les masques qui tombent en cas de dépressurisation de la cabine

VRAI. Ce sont en fait 13 minutes. Vous n'avez pas à paniquer car ça ne sert qu'au cas où  l'avion n'est plus étanche entre l'intérieur et l'extérieur...

Ce que les passagers d avions ignorent (1)

A haute altitude (30000 pieds), il n'y a presque plus d'oxygène et on pourrait en mourrir assez rapidement. Avec les masques, on peut continuer à être alimenté en oxygène le temps que le pilote fasse une plongée jusqu'à une altitude où l'air est respirable...

2. Si on éteint les lumières dans un avion qui atterrit de nuit, c’est pour habituer les yeux des passagers en cas d’évacuation d’urgence.

FAUX. En vol, l'électricité (entre autres) est produite par les moteurs. Pour le décollage, la puissance max étant requise, c'est une unité auxiliaire qui fournit le courant (limité quand même), libérant ainsi toute l'énergie produite par les moteurs. Pendant l'atterrissage, en cas de remise de gaz, il faut aussi la pleine puissance.

Dans ces 2 situations, la lumière n'est pas indispensable, par contre, d'autres systèmes ont un besoin vital d'être alimentés.

Ce que les passagers d avions ignorent (3)

3. Les pilotes font atterrir les avions de manière plus brutale quand il pleut pour éviter l’aquaplaning

VRAI. Si votre avion se pose un peu brutalement par temps de pluie, ce n’est pas parce que le pilote est mauvais: En cas de pluie, les pilotes recherchent un atterrissage plus ferme pour éviter l’aquaplaning. De manière générale, les pilotes ne sont pas censés chercher à faire l’atterrissage le plus doux, aussi appelé «kiss landing», car celui-ci peut faire augmenter la distance d’atterrissage de l’avion.

Les pilotes tentent avant tout d’atterrir au point de touché prévu, chose plus facile à faire quand ils arrivent avec d'avantage d'inclinaison. L’avion freinant par ailleurs bien plus vite au sol qu’en l’air, il est plus facile de maîtriser sa distance d’atterrissage en touchant le sol plus tôt.

4. Les téléphones portables allumés sont dangereux 

VRAI.En effet, les téléphone portables communiquent en émettant et en recevant des ondes électromagnétique. Lors de l'établissement d'un appel ou lors de la recherche de réseaux, la puissance mise en jeu est plus importante qu'en régime dit stationnaire, cette puissance libérée risque fort bien de perturber les canaux de transmission Radio des pilotes. Le phénomène d'interférence d'ondes électromagnétiques est fort probable et on souhaiterait tout sauf voyager avec un pilote avec une communication médiocre!

Ce que les passagers d'avions ignorent 5

5. Les deux pilotes ont des plateaux repas différents pour éviter les intoxications alimentaires simultanées

VRAI. Et c'est bien logique car on sait tous que le corps humain a une réponse rapide aux intoxication alimentaires. Les dégâts peuvent conduire à un pilote qui ne sait plus maîtriser ses propres organes alors quoi dire de piloter un aéronef?  Mesure de sécurité et règle d'Or d'ailleurs, on prépare les repas des deux pilotes sur des chaînes complètement différentes afin de réduire au max la probabilité que les conducteurs subissent une intoxication alimentaire simultanée.

6. Le vol est retardé ou annulé si la machine à café ne fonctionne pas

FAUX. Chez Air France, seuls les vols long-courriers sont équipés de machines à café, qui sont réservées aux passagers des classes les plus chères. S’il arrive que la machine à café ne fonctionne pas, on sert des cafés «américains» aux passagers de ces classes, et aux pilotes.

7. Si vous commandez un repas spécial (casher, diabète, végétarien, etc) vous l’avez avant les autres

VRAI ET FAUX. Sur Air France, les personnes qui commandent un repas spécial (en moyenne entre 10 et 15 sur un vol de 300 passagers, dont la plupart sont des repas enfants), reçoivent bien leur plateau avant les autres, notamment pour que les enfants puissent manger rapidement, ce qui profite aux autres repas spéciaux. En revanche, les plateaux ne contiennent pas les plats chauds, qui arrivent eu même moment pour tout le monde.

8. Les avions peuvent voler avec un seul moteur si besoin

VRAI.En cas de panne, un seul moteur peut maintenir l'avion en vol. Par contre, avec un seul moteur on ne peut décoller. Le décollage nécessite un régime dit "plein gaz" où la puissance est à son max. Si les pilotes se trouvent avec un seul moteur fonctionnel ils ont recourt à faire atterrir l'avion le plus vite et le plus proche possible car un tel vol est bien risqué et dangereux.

9. On peut déverrouiller les toilettes de l’extérieur

VRAI. Si quelqu'un est coincé, il a bien intérêt d'être évacué 🙂

Ce que les passagers d avions ignorent (4)

 

Faites savoir à vos proches et Bon Voyage à tous! 

hayWIKIuser