Le requin à deux têtes revient sur le devant de la scène

Après avoir attrapé un requin-bouledogue femelle dans la baie de Floride, un pêcheur a découvert deux foetus vivants dans les entrailles du gros poisson dont un organisme à deux têtes, relaie National Geographic. Le pêcheur a aussitôt partagé cette découverte insolite aux scientifiques.

Le requin à deux têtes

 Une fois entre leurs mains, le foetus de requin à deux têtes a fait l'objet la semaine dernière d'un article dans le Journal de la Biologie des Poissons dans laquelle les scientifiques expliquent les processus de développement de cet étrange animal.
Le premier cas de requin bouledogue siamois
Les scientifiques de l'université de Michigan ont reconnu ne jamais avoir vu un tel phénomène chez les requins-bouledogue. Seulement six requins à deux têtes ont été découverts dans le monde, mais c’est la première fois qu'un requin-bouledogue siamois est recensé. Seules certaines autres espèces de squales à deux têtes avaient déjà été étudiées."Cette observation ne nous apporte rien de plus sur la santé des océans ou sur les populations de requins-bouledogue", a déclaré le chef des scientifiques, C. Michael Wagner, avant d'ajouter "c'est tout simplement un phénomène rarement observé". En publiant un article sur un requin à deux têtes, Wagner espère retenir l'attention des lecteurs dans le but de les sensibiliser sur des questions plus importantes concernant la santé des océans.

"Il n'aurait probablement pas survécu très longtemps s'il était né naturellement"

La déformation du fœtus du requin à deux têtes est due une bifurcation axiale autrement dit une transformation incomplète. Pourquoi ? Les raisons sont encore inconnues. Les résultats des analyses du foetus de requin à deux têtes révèlent deux têtes, une paire de cœurs et deux estomacs distincts. Les deux parties se rejoignent à la moitié arrière de l’animal et ne forment plus qu'un seul petit corps avec une queue normale.

Malheureusement, le foetus est mort peu de temps après avoir été sorti des entrailles de sa mère. "Il n'aurait probablement pas survécu très longtemps s'il était né naturellement", a supposé Wagner, à cause notamment de ses deux têtes. Selon l'équipe de Wagner, les animaux bicéphales survivent rarement dans le monde sauvage.

Source: Maxi Sciences

madiWIKIbuzzer