L'homme et son chien aux portes du Paradis

un homme et son chienUn homme et son chien marchaient le long d'une route. L'homme admirait le paysage, quand tout à coup il réalisa qu'il était mort. Il se rappela sa mort... et réalisa que son chien aussi, était mort depuis des années. Il se demandait où le chemin les amènerait.

Après un moment, ils approchèrent d'une grosse roche blanche. Elle ressemblait à une bille. En s'avançant, il s'aperçut qu'elle était fendue et une lumière en jaillit. Quand il s'approcha, il vit une route en or pur et une magnifique entrée toute scintillante.

L'homme et son chien marchèrent jusqu'à la porte, et comme ils approchaient, l'homme vit un autre homme assis à une table. Quand il fut assez proche, il demanda à l'homme :
- Où sommes-nous ?
- Vous êtes au Paradis, monsieur.
- Est-ce que vous auriez de l'eau ?
- Certainement, entrez, je vais vous faire venir de l'eau froide dans un instant.

L'homme fit quelques gestes et la porte s'ouvrit.

- Est-ce que mon chien peut entrer ? demandant l'homme en pointant le chien.
- Désolé, monsieur, mais nous n'acceptons pas les animaux.

L'homme réfléchit et décida de reprendre le chemin.

Après une longue marche, au sommet d'une colline, il croisa une route de terre qui menait à une porte de grange. Il n'y avait pas de clôture.

Alors qu'il s'approchait, il vit un homme adossé à un arbre qui lisait un livre :
- Excusez-moi, monsieur, est-ce que vous avez de l'eau ?
- Bien sûr, il y a une pompe un peu plus loin. Il fit un geste, mais on ne voyait rien.
- Entrez dans la grange, vous la découvrirez facilement.
- Est-ce que mon ami peut venir ?
- Bien sûr, il y a même un bol pour lui près de la pompe.

Ils traversèrent la porte et trouvèrent la vieille pompe avec un bol à côté. L'homme remplit le bol, prit une gorgée et donna le reste à son chien.

Quand ils eurent fini, ils retournèrent voir l'homme qui était toujours près de l'arbre.

- Comment appelez-vous cet endroit ?
- Mais c'est le ... Paradis !
- C'est troublant. L'homme que nous avons rencontré tout à l'heure, m'a dit la même chose .
- Ah ... vous parlez du chemin en or et de la porte en perles ? Non, là-bas, c'est l'enfer.
- Mais.. comment dire ? ça ne vous fâche pas qu'ils utilisent votre nom comme ça et qu'ils trompent les gens ?
- Non, absolument pas ! mais je comprends que vous me posiez la question. À vrai dire, nous sommes contents qu'ils éliminent les gens qui laissent leurs amis derrière.

madiWIKIbuzzer