Perquisitions et arrestations en série, un ARSENAL DE GUERRE découvert

Perquisitions en série. De nombreuses opérations de police se sont déroulées dans la nuit de dimanche à lundi dans différentes villes, notamment à Grenoble et Toulouse. Des perquisitions et des arrestations ont eu lieu dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats de vendredi à Paris.

perquisitions-et-arrestations-en-serie-un-arsenal-de-guerre-decouvert

Cette situation exceptionnelle permet en effet aux forces de police d'agir hors du cadre habituel, sans par exemple détenir de mandats préalables.

La plupart des opérations menées ne sont pas directement liées aux événements tragiques de vendredi à Paris. Ainsi, selon le Dauphiné Libéré, les opérations menées dans la nuit concernaient des dossiers "pas encore judiciarisés" entre délinquance de droit commun et radicalisme, a précisé au quotidien une source proche du dossier. Au cours de cette action policière, "plus d'une demi-douzaine de personnes" ont été interpellées, des armes ont été saisies ainsi que de l'argent, précise le journal régional.

Un arsenal de guerre découvert dans la région lyonnaise

Des arrestations ont également eu lieu lors d'opérations similaires dans la région lyonnaise. Treize perquisitions ont été menées au total près de Lyon et dans le secteur de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Cinq personnes ont été interpellées et "un arsenal de guerre", dont un lance-roquettes a été découvert, a indiqué une source proche du dossier. Chez l'une des personnes interpellées, la police a en effet découvert un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et un fusil d'assaut kalachnikov.

De la même manière, des perquisitions ont été menées dans la nuit de dimanche à lundi à Toulouse, en plusieurs lieux de La Reynerie, dans le quartier populaire du Mirail, où a vécu le terroriste islamiste Mohamed Merah. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la lutte antiterroriste mais pas dans celui de l'enquête sur les attentats de Paris. Au moins trois personnes ont été placées en garde en vue suite à cette opération, a indiqué le parquet de Toulouse. Des armes et du cannabis ont notamment été saisis.

Pour autant, sur RTL lundi matin, le Premier ministre Manuel Valls a indiqué que les "perquisitions intervenues dans la nuit de dimanche à lundi en France, visaient des membres présumés de la mouvance djihadiste". C'est notamment ce qui semble s'être passé à Bobigny (Seine-Saint-Denis) dimanche soir. Les perquisitions menées dans cette banlieue parisienne interviennent dans le cadre de l'enquête sur les attentats de vendredi. Selon BFMTV, une interpellation pourrait avoir eu lieu mais celle-ci n'a pas été confirmée.

madiWIKIbuzzer
Source : Metronews