Hamza Bendelladj victime d'un règlement de compte

Hamza Bendelladj a été interpellé le 6 janvier dernier à l'aéroport de Bangkok où il était en transit entre la Malaisie et Le Caire.

hamza hacker

L’arrestation de ce hacker, recherché depuis 3 ans par le FBI, a tout de suite créé le buzz sur la Toile. Sa photo, accompagné de deux policiers thaïlandais avec un sourire triomphal, n’a laissé personne indifférent sur le web, notamment sur les réseaux sociaux en Algérie.

Le FBI a traqué ce diplômé en informatique de l'Université de Bab Ezzouar pendant trois ans, après qu'il ait commencé à pénétrer dans les systèmes informatiques de banques américaines dès l'âge de 20 ans. « Il a dit avoir piraté plusieurs banques américaines et provoqué des dégâts estimés à 100 millions de dollars ».

Quand nous disons "diplômé en informatique", c'est sans compter sur les dernières révélations lues dans certains quotidiens nationaux. Le frère de Hamza a en effet pris la parole affirmant que son frère avait un niveau 9ème AF. " S’il avait fait l’université, je l’aurais su ! ".

Maghreb Emergent affirme avoir contacté l'USTHB. L'université affirme n'avoir aucune trace d'un Hamza Bendelladj dans sa base de données des diplômés. Hamza aurait suivi des cours d'anglais dès sa déscolarisation et se serait vivement intéressé à l'informatique.

A l'âge de 20 ans, il aurait commencé à infiltrer les systèmes informatiques de banques américaines. Un site spécialisé en sécurité informatique édité par la société Kaspersky Lab, Threatpost, a évoqué les procédés mis en place par le hacker pour dérober tout cet argent. Il aurait utilisé de fausses pages web financières entre décembre 2009 et septembre 2011.

Il aurait eu recours aux virus ZeuS et SpyEye. Ces derniers espionnent les connexions aux comptes en ligne et dérobent des informations personnelles (login, mot de passe, numéro de cartes bancaires,…).

Un expert en sécurité informatique et ancien journaliste au Washington Post, Krebs Brian, prétend que Hamza aurait tenté de rentrer en contact avec lui pour vanter ses exploits. " Il a publié un extrait d’une conversation sur la messagerie instantanée MSN où le contenu suggérait que Hamza a piraté une base de données d’un hacker notoire originaire de la Moldavie du nom de Vasile Besliu avant de le balancer. Ce dernier a été ensuite arrêté par la police locale. Avec cet acte, Hamza se serait fait des ennemis ", a déclaré Krebs Brian sur son blog.

Des ennemis qui auraient réussi à s'introduire dans son ordinateur et à y dérober plusieurs fichiers, de nombreux mails et captures d'écran dont les copies numérisées de deux cartes d'identité, " les deux portant le nom et la ressemblance de Hamza « Daniel » Bendelladj. L’une estampillé de l’« Université de Sutton» et une autre qui semble être une sorte de carte d'identité internationale ". C'est ce qui aurait permis à la police thaïlandaise de mettre la main sur ce pirate recherché depuis 3 ans par le FBI.

Voir l'article :

Le « hacker riant »: il a piraté 217 banques à travers le monde