Au Japon, un restaurant français propose des plats à... la saleté !

Le restaurant français Ne Quittez pas situé à Tokyo, au Japon, a fait de la saleté son gagne-pain. Mais rien à voir avec un manque d'hygiène, qui est irréprochable selon les guides culinaires.

plat salete

 

Ici, le restaurant utilise la saleté comme un ingrédient clé. Tandis que la plupart des chefs travaillent dur pour s'assurer qu'aucune saleté ne termine dans leurs plats, eux l'utilisent sous diverses formes pour créer des plats parfois vendus une petite fortune. Le restaurant en propose certains à des prix pouvant atteindre les 130 euros.

Bien que n'étant jusqu'à présent pas considéré comme un repas gastronomique, la saleté a déjà été utilisé comme la nourriture auparavant. Des femmes enceintes souffrant de problème gastriques comme le PICA (longue indigestion) mangent parfois de la saleté pour calmer leurs estomacs. De plus, dans le village indonésien de Tuban, les gens mangent de l'ampo, de la saleté cuite.

La saleté a aussi inspiré la haute cuisine. Toshio Tanabe, le Chef du restaurant français, est devenu une personnalité du monde de la cuisine avec ses recettes à la saleté.

Il a même gagné un concours télévisé de cuisine grâce à sa sauce à la saleté considérée comme sa signature. A partir de ce moment-là, il a fait un menu entier basé sur l'ingrédient inhabituel. Il a bien sur été testé pour la sécurité en laboratoire et approuvé.