Des porte-clefs contenant des animaux vivants

Imaginez des animaux vivants enfermés dans des sachets contenant une solution liquide leur permettant de rester en vie quelques temps. Ces sachets sont vendus sous forme de porte-clefs en Chine. Une pratique inadmissible, selon Christophe Marie, membre de la fondation Brigitte Bardot.

La lente mort des animaux porte-clefs

La lente mort des animaux porte-clefs

Une pochette contenant un cadavre

L’animal objet est aussi accessoire de mode ou gadget, comme ces nouveaux porte-clefs contenant des animaux vivants lancés en Chine récemment. Pour l’équivalent d’un euro, on peut désormais acheter un poisson rouge, un triton ou une tortue dans une poche servant de porte-clefs.

porte cle poisson vivant

Le malheureux animal survivra au mieux quelques jours dans une eau suroxygénée et riche en nutriments, avant de s’épuiser et s’asphyxier. Le trousseau périssable, devient alors une pochette contenant un cadavre.

On peut, au minimum, s’étonner de voir un commerce d’une telle cruauté se développer. Les défenseurs des animaux s’y opposent, font signer des pétitions, mais la Chine n’a pas de loi de protection animale alors toutes les horreurs y sont admises.


Le consommateur doit dire non

Cela dit, la France, pays des droits de l’homme n’est pas non plus la terre des droits de l’animal, ici aussi on peut trouver des poissons rouges vendus dans de minuscules vases (on ne peut pas parler d’aquarium) qui condamnent ces animaux à survivre dans des conditions inadaptées, même sort peu enviable pour les oiseaux et autres "nouveaux animaux de compagnie".

Finalement, ce n’est pas tant au législateur d’agir qu’au consommateur. Dans toutes ces situations, l’homme, l’individu, a le pouvoir de dire non. Ce pouvoir pourrait changer le monde s’il était dirigé vers le respect des espèces et non plus l’asservissement ou l’exploitation à outrance.

porte cle chine
En attendant ce changement, se mobiliser contre ces pratiques est déjà un pas vers l’éthique.

madiWIKIbuzzer