PTDR ... extraits choisis du livre " Brèves de copies de Bac " (dispo ce vendredi)

«Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien». Cette citation de Socrate pourrait être l’adage des élèves qui ont inspiré les Brèves de copies de Bac, qui sort vendredi en librairie.

Pour la deuxième édition de ce bijou de drôlerie, les enseignants ont relevé des nouvelles perles dans les copies des candidats au bac.

Voici quelques extraits choisis des plus savoureuses d'entre elles.

Pour eux, l’Histoire n’a pas de secret

«Le régime de Vichy a toujours été très bon pour la santé.»

«Les États-Unis, c’est un peu les gendarmes et l’Amérique latine les voleurs.»

«Tout allait bien, on avait le Concorde, mais pendant la révolution, le général de Gaulle est mis en fuite par Cohn-Bandit.»

«On doit beaucoup à Charles qui bat les Arabes à Poitiers en leur tapant dessus avec un marteau, d’où son surnom de Charles Martel et non parce qu’il était marteau.»

«On compte plusieurs périodes de colocation sous la Ve République».

«On appelle les partisans du Général de Gaulle, les Gaulois».

Le club des économistes

«Le solde migratoire est la somme que l’on donne aux émigrés pour repartir chez eux.»

«La canicule est peut-être la solution pour résoudre le problème des retraites.»

«L’assurance maladie en France est en mauvaise santé.»

Ils n’auront pas le prix Nobel de Science ... c’est sûr

«La culotte glaciaire fond et fait dévier les ours polaires.»

«Le plus grand singe que l’on trouve dans la forêt et le plus dangereux est le King Kong.»

«Pour donner des fruits, les arbres perdent leurs feuilles, c’est la défloration.»

«Si des parents n’arrivent pas à avoir d’enfant, ils peuvent le faire de façon artificielle, comme l’insectimisation.»

«On appelle bisexuels ceux qui se reproduisent deux fois par an.»

Ils feraient se retourner dans leur tombe Stendhal et Colette

«L’écrivain Colette a pris comme modèle sa mère, je pense que la mienne pourrait faire aussi le personnage d’un roman, mais de science-fiction.»

«Le personnage du roman de Stendhal en fait, c’est un grand romantique, il est tellement love qu’il peut rester deux heures devant une fenêtre sans bouger.»

Des géographes qui s’ignorent

«On dit qu’un fleuve est dans son lit quand il est au repos, qu’il ne coule plus, en cas de sécheresse par exemple.»

«L’Europe c’est comme le mariage dit mon grand-père, ceux qui sont dehors veulent y entrer et ceux qui sont dedans veulent en sortir.»

«On appelle Cosmopolites les habitants du cosmos.»

«La limite de la mondialisation c’est la Terre.»

«Balance du commerce extérieur: C’est pour peser les marchandises qui vont à l’étranger.»

Ils arrivent presque à la cheville de... Spinoza et Hegel

En réponse au sujet: «Vivons-nous pour être heureux?», les candidats sont inspirés: «Si je répondais: "Ben non, on vit pour être malheureux", le correcteur me prendrait pour un débile.» Ou: «Je pense avoir démontré dans mon exposé qu’à part les masochistes, on vit pour être heureux.»

Et en réponse à «Pourquoi se connaître soi-même?», ils se lâchent aussi: «Je dirai que des fois cela peut être dangereux si on découvre que l’on est débile» ou «C’est comme si on vous demande votre nom et que vous ne savez pas. Ça risque de mal finir et de vous conduire au poste. Conclusion: il vaut mieux savoir qui on est».

Des matheux prêts à intégrer l’X

«Il ne faut pas confondre la bsisse et l’ordonné.»

«Dans le graphique, on reconnaît une tangente au fait qu’elle s’esquive vers l’extérieur.»

«Un polygone est un homme qui a plusieurs femmes.»

«On appelle nombres premiers, les premiers nombres :1 2 3 4 5 6 7 8 9.»

Ceux qui auraient besoin de réviser les expressions françaises

«Au début on aurait donné à Hitler le bon dieu sans profession.»

«Maintenant on préfère mettre la pédale d’ours pour la construction de nouvelles centrales nucléaires.»

«Jacques Chirac a dit que le gouvernement précédent a été laxatif dans la conduite de l’État.»

madiWIKIbuzzer