Plus un homme fait le ménage, moins il a de rapports sexuels

L'homme et l'entretien de la maison ne font décidément pas bon ménage. On savait que plus un homme marié participe aux tâches ménagères, plus il risque le divorce.

Young man with cleaning materials ready to start spring cleaning. Isolated on a white background

 

On sait désormais que plus un homme marié accorde de temps aux tâches ménagères comme la cuisine ou les courses, moins il a de relations sexuelles, CQFD.

C'est une étude publiée dans le numéro de février de la Revue Américaine de Sociologie qui l'affirme.

L'étude -tout simplement intitulée "Égalitarisme, travail ménager et fréquence des rapports sexuels dans le mariage"- prouve également que l'inverse est vrai : les couples dans lesquels l'homme participe davantage à des tâches traditionnellement considérées comme masculines -faire le jardin (sic!), payer les factures, s'occuper de la voiture- font état de rapports sexuels plus fréquents", à une moyenne d'environ 5 fois le mois précédent l'étude.

"Il existe une sorte de scénario sexuel bien défini par le genre, dans lequel se conduire selon ce genre est important pour la création du désir sexuel et l'accomplissement de l'acte", ajoute Sabino Kornrich, chercheur à l'Institut Juan March de Madrid qui co-signe l'étude avec les sociologues de l'Université de Washington Julie Brines et Katrina Leupp.

Mais ne vous réjouissez pas trop vite messieurs, l'étude, qui se base sur un questionnaire rempli par 7.002 personnes, conclut que les hommes ne doivent pas lâcher l'aspirateur : "Refuser de participer aux tâches ménagères provoque des conflits dans le couple et l'insatisfaction des épouses", elle-même liée à l'activité sexuelle.

En somme, faîtes le ménage, mais en bleu de travail...

 

 

madiWIKIbuzzer