Un patron augmente ses salariés de 11% après avoir lu un livre !!!

Mark Bertolini, le PDG de l'assureur santé Aetna, a augmenté ses salariés de 11% après avoir conseillé à ses cadres de lire "Le Capital au XXIe siècle", le best-seller de l'économiste français Thomas Piketty.

Souvent acheté mais rarement lu, le best-seller de Thomas Piketty aura au moins eu un lecteur concerné. Un grand patron américain a décidé d'augmenter les salaires de ses employés après avoir lu "Le Capital au XXIe siècle", le livre de l'économiste sur les inégalités générées par le capitalisme, annonce le Wall Street Journal (article payant).

Un grand patron américain, Mark Bertolini, le PDG de l'assureur santé Aetna, avait récemment conseillé à ses cadres de lire l'ouvrage de l'économiste français de gauche. Cette semaine, il a décidé d'augmenter le tarif horaire minimum de ses salariés de 4 dollars. Il passe ainsi de 12 à 16 dollars. A comparer aux 7,25 dollars de salaire minimum ayant cours aux Etats-Unis, selon le Huffington Post.

Près de 6.000 salariés vont ainsi voir leur rémunération croître en moyenne de 11%. Pour ceux qui touchent le salaire de base, l'augmentation atteint même 33%.

"Ce n'est pas juste histoire d'augmenter les gens, c'est un nouveau pacte social"Tellement content d'annoncer que nous investissons pour le futur de notre business. Nos employés sont notre meilleur actif", s'enthousiasme Mark Bertolini sur Twitter.

Cette mesure devrait coûter quatorze millions de dollars en 2015 et 25,5 millions en 2016. Mais elle est dans l'intérêt de la société. En effet, Aetna est un assureur santé. Augmenter les salaires permettra aux employés de souscrire à de meilleures mutuelles et complémentaires fournies par leur entreprise.

En outre, Mark Bertolini la voit comme un moyen d'attirer et de faire rester les talents. Alors que l'économie américaine reprend de la vigueur, le grand patron américain estime en effet que ses employés ont "plus d'entreprises vers lesquelles se tourner".

Cet événement risque en tout cas d'alimenter le débat outre-Atlantique où, malgré un taux de chômage tombé sous les 6%, les salaires, eux, stagnent. ", a expliqué le dirigeant au quotidien financier américain. Il estime en effet qu' "aller de l'avant" et prendre "une décision innovante sur le moyen d'y arriver" peut très bien se faire au niveau de l'entreprise.

madiWIKIbuzzer