"Moi, Président de la République, je..."

Savez vous ce qu'est une anaphore ?

Et bien, ça consiste à répéter un ou plusieurs mots identiques au début ou à la fin d'une phrase. En voici un exemple entendu en 2012 : " Moi, Président de la République, je..."

Voilà l'anaphore que l'on risque d'entendre en ce début d'année 2013 :

En 2013, augmentation prévue de l’électricité et du gaz. Rappelons que 4 millions de ménages sont en situation de "précarité énergétique".

En 2013, augmentation prévue des impôts. Tous les contribuables et pas seulement les plus fortunés seront concernés.

En 2013, augmentation prévue de l'exil fiscal pour la raison citée ci-dessus.

En 2013, augmentation prévue des transport. Les améliorations attendues par une majeure partie des usagers en 2012 portaient sur la baisse des prix, c'est pas gagné...

En 2013, augmentation prévue des assurances. Pour les plus modestes budgets, des arbitrages seront nécessaires, au risque de devoir renoncer à certains soins pour les complémentaires santé par exemple.

En 2013, augmentation prévue de la redevance télé. S'agit-il d'aligner les revenus de nos vedettes du petit écran sur ceux très décriés en ce moment des acteurs du cinéma français ?

Bref, vous avez saisi ce qu'est une anaphore.

J'allais oublier : en 2013, augmentation prévue du smic ! 3 centimes, et c'est pas une plaisanterie.

A propos,on m'a m'a toujours dit d'éviter de commencer les phrases par "moi, je" d'abord parce que c'est pas poli et parce qu’on pourrait passer pour quelqu'un dont les motivations ne sont orientées que par son propre intérêt.

Moi, je vous souhaite néanmoins une belle et heureuse année !

 


Par Val Dewerte pour radins