Un joueur grec banni à vie pour un salut nazi

Un joueur de football du club AEK Athènes FC, Giorgos Katidis s'est distingué samedi 16 mars en célébrant son but victorieux par un salut nazi en plein stade olympique.

Giorgos Katidis

Annonçant que le joueur est banni à vie de toute participation à la sélection nationale, la fédération grecque de football a estimé dans un communiqué que "le geste de ce joueur est une provocation grave qui insulte toutes les victimes de la bestialité nazie et porte atteinte au caractère pacifiste et profondément humain du jeu".

"Il pleurait dans les vestiaires"

Le joueur grec de 20 ans a plaidé l'innocence sur twitter : "je ne suis pas un fasciste et je ne l'aurais jamais fait si j'avais su ce que cela voulait dire". Selon France 24, le joueur a déclaré qu'il était simplement en train de montrer son coéquipier Pavlis Michalis dans les tribunes, un geste pour lui dédier son but alors que son coéquipier continue à lutter contre des problèmes de santé.

L’entraîneur du club, l’Allemand Ewald Lienen, cité par France 24, soutient son joueur :

"C’est un jeune garçon qui ne s’intéresse pas à la politique. Il a probablement vu un tel salut sur Internet ou ailleurs et a fait ça sans même savoir ce que cela voulait dire", a-t-il déclaré. "Je suis sûr à 100 % que Giorgos ne savait pas ce qu’il faisait. Il pleurait dans les vestiaires en voyant comment les médias ont réagi. Il est jeune et doit être protégé."

L’AEK Athènes a demandé à son joueur de s’expliquer et a annoncé qu’il se prononcerait sur son avenir au cours d’une réunion prévue la semaine prochaine.

Vidéo:

madiWIKIbuzzer