Son nez sectionné par son mari, elle retrouve son visage

En Indonésie, une femme avait sévèrement été mutilée par son mari : d'un excès de rage il lui avait coupé le nez à l'aide d'une machette. Trois ans plus tard, Yustince, 30 ans, porte la prothèse fabriquée sur mesure par un artiste récompensé d'un Oscar pour son travail remarquable de maquilleur.

yustince

Yustince a passé ces trois dernières années derrière des bandages tentant de couvrir désespérément la plaie béante à la place de son nez.

Aujourd'hui, elle peut enfin se débarrasser de ses pansements grâce à la fondation, à but non lucratif, Grossman Burn de Los Angeles.

Lorsque le médecin Rebecca Grossman, présidente de la fondation qui défend les femmes et les enfants mal traités, a entendu parler de l'histoire de Yustince, elle a tout de suite pensé au travail récompensé d'un Oscar pour ses effets spéciaux de l'artiste hollywoodien Alex Gillis.

Elle lui a alors demandé de créer une prothèse nasale pour la jeune femme mutilée ce à quoi Alex Gillis a répondu "pas de problème"."Nous sommes tellement heureux qu'il ait décidé de le faire, il va lui changer la vie", s'enthousiasme la présidente de la fondation Grossman Burn.

Yustince retrouve son visage

A des milliers de kilomètres de Yustince, dans son studio à Chatsworth, à Los Angeles, Alex Gillis s'applique à créer une prothèse nasale en utilisant des photographies et les mesures du visage de Yustince.

Il a alors pu déterminer le plus précisément possible la forme et la couleur de la prothèse. Une fois le travail du maquilleur fini, Rebecca Grossman est partie aussitôt à la rencontre de la jeune femme en Indonésie.

Le jour où Yustince a essayé pour la première fois la prothèse, toutes les personnes qui l'entouraient, des médecins essentiellement, ont retenu leur souffle.

"Elle s'est tue et a déplacé le miroir de droite à gauche pour regarder son visage sous tous les angles. Puis, au fur et à mesure, on pouvait voir les coins de sa bouche s'étirer et se transformer en un sourire comparable à celui de la Joconde", témoigne Randy Roberson, co-fondateur de l'organisation humanitaire Disaster Logistics Relief.

L'équipe de la Fondation Grossman Burn a déclaré que désormais Yustince pouvait reprendre une vie plus ou moins normale.

Les médecins ont tout de même admis que la prothèse nasale avait encore de petits défauts qui seront rapidement repris par Gillis dès leur retour d'Indonésie. En attendant une prothèse mieux adaptée, Yustince gardera la première qu'elle a essayée.

Par ailleurs, le mari de Rebecca Grossman, un chirurgien plastique certifié, a également déclaré que Yustince serait une candidate idéale pour une reconstruction nasale à partir d'un lambeau frontal para-médian dans la mesure où son front a été épargné par la machette de son mari...

Une photo ( avant/après) de Yustince:

yustince avant apres

Source