Nice : le contrôle d'identité d'une femme en niqab dérape...

Elle portait le niqab, un voile intégral qui dissimule le visage à l’exception des yeux, ce qui est considéré comme une infraction, depuis la loi votée en 2010. Tout a dégénéré lorsqu’elle a été contrôlée.

nice-le-controle-didentite-dune-femme-en-niqab-derape

"Tu ne vaux pas mieux que la semelle de ma chaussure, sans ton arme tu n’es rien. Je ne reconnais aucune loi. La loi c’est moi. Je ne reconnais que la loi universelle, celle d’Allah." Dans le box du tribunal correctionnel de Nice, Halima avoue s’être emportée envers la patrouille de police qui la verbalisait la veille, rapporte Nice-Matin dans son édition de jeudi.

La native d’Algérie a déjà été contrôlée plusieurs fois. Sept procédures ont été ouvertes à son encontre.

"Ce n’est pas le signe religieux qui est mis en cause par le législateur mais bien la dissimulation du visage qui en découle", a précisé Me Catherine Cottray-Lanfranchi, l’avocate du policier lors de l’audience.

Le tribunal a retenu une condamnation de trois de prison avec sursis, une amende de cent euros, des dommages et intérêts pour le policier et un stage de citoyenneté.

madiWIKIbuzzer
Source : Metronews