Lettre de rupture ... voici un sacré exemple pour dire ses 4 vérités

Alors qu’elle pensait vivre une relation amoureuse saine et épanouie depuis neuf mois, une jeune femme s'est retrouvée inconsolable en apprenant que son compagnon souhaitait mettre un terme à leur histoire ...

Quelques semaines après, elle découvre par hasard que son ancien partenaire entretenait une relation extraconjugale avec son ex depuis des mois !

Après avoir appris la vérité, elle a décidé de lui écrire cette lettre :

"Ne te tracasse pas chéri, ma colère ne durera pas. Je sais que ta vie est déjà une punition en soi. Cela ne doit pas être facile d’être un homme de 40 ans incapable d’avoir des relations sexuelles, qui ment et trompe tout le monde, qui poursuit en justice sa tante, qui ne parvient à aimer sa propre famille, qui n’a pas de vrais amis, qui vit dans un taudis, qui n’est pas prêt de réaliser son rêve d’écrire un livre, qui est frêle, peu sûr de lui, pathétique, torturé, qui n’a pas de morale et qui n’est pas satisfait de sa carrière professionnelle.

Et quand une femme essaie de t’aimer, de t’encourager à vivre tes rêves, tu la remercies de sa gentillesse en lui mentant, en faisant des cachotteries et en te contentant de lui apporter une boite de chocolats dégueulasses, en la quittant et en la trompant depuis des mois avec ton ex qui habite à seulement quelques pâtés de maison de chez elle. Tu oses même sous-entendre que le problème vient d’elle et non pas de toi, qu’elle n’est pas digne de confiance et que tu la quittes à cause de quelque chose sur lequel tu ne parviens pas à mettre de mots.

Laisse moi te dire qui tu es. Tu es un homme vieux, triste et sournois qui voyage d’un hôtel à l’autre en transportant sa vie dans une valise sans avoir de vraie maison tout en mentant à tes proches et à toi-même. Je n’ai donc pas besoin de t’humilier. Ta vie entière est une énorme humiliation. Et peu importe les heures que tu passeras à méditer, à faire du yoga ou des thérapies, cela ne changera jamais parce que tout ça, c’est la personne que tu es."

source : huffingtonpost

madiWIKIbuzzer