"Le héros de Cleveland est un menteur"

Charles Ramsey, connu mondialement pour avoir libéré les captives de Cleveland, aurait menti. C'est du moins ce que prétend une voisine du ravisseur.

heros cleavland

Souvenez-vous. Charles Ramsey est cet habitant de Cleveland dont le récit a ému le monde entier et lui a ouvert une table VIP dans tous les McDo de la planète. Si tout le monde a cru en sa version, une septuagénaire en défend une toute différente. Selon la Dernière Heure, qui l'a rencontrée, c'est elle qui aurait libéré le 6 mai dernier les trois jeunes femmes et la petite fille de la maison d'Ariel Castro.

Alertée par des cris
Aurora, une Portoricaine de 75 ans, serait ainsi la véritable héroïne de la libération des quatres captives de Cleveland. Et pour appuyer ses dires, elle décrit ce qu'il s'est "réellement" passé. "Ce 6 mai à 18 heures, j'entendais crier: Au secours! Au secours! Je suis Amanda Berry! J'ai traversé la rue, la porte de la maison était fermée. J'ai répondu: Ce n'est pas possible! Cela fait dix ans qu'Amanda Berry est morte. Non! Sortez-moi d'ici!, hurlait-elle". C'est alors qu'elle a alerté un voisin qui a percé un trou dans la porte par lequel Amanda est sortie avec sa fille de six ans. "Elle a traversé la rue et a appelé la police avec le téléphone de ma voisine. Quinze voitures de police et des ambulances étaient ici. Puis, Michelle Knight (30 ans) et Gina DeJesus (23 ans) ont également été libérées."Un showman agressif

Un récit qui contredit la version de Charles Ramsey. "Le menteur! Ce n'est pas lui qui a libéré les trois femmes et la petite fille de la maison de l'horreur. C'est moi. Mais lui, c'est un showman", s'indigne-t-elle dans le quotidien. Vivant caché par la police, en raison de l'intérêt médiatique dont il fait l'objet, le "héros de Cleveland" adopterait un comportement menaçant à l'égard d'Aurora. "Hier, il est encore venu me menacer, avec les termes les plus vulgaires. Si je continuais à raconter la vérité à la presse, je le paierais cher. J'ai déposé plainte auprès de la police."

Une police qui serait au courant de la supercherie.

"La police a la preuve que l'appel aux urgences a été fait de chez ma voisine. Et pas de chez lui. D'ailleurs, il se contredit souvent. Il a pourtant reçu une récompense de 15.000 dollars. Mais les médias l'adorent, il a de l'humour et parle anglais. Moi pas".

Source

madiWIKIbuzzer