Brûlée à l’acide: et si elle s’était fait ça toute seule?

On vous en avait parlé il y a un mois: une jeune vendeuse d'un magasin Victoria's Secret à Londres avait été attaquée à l'acide par une femme portant un niqab. L'affaire prend une tournure étrange.

acide attaque niqab

La police se demande si Naomi Oni n'a pas menti au sujet de ce terrible incident, rapporte 7sur7.

Selon plusieurs publications britanniques, Naomi pourrait être responsable de ses blessures.

La police, qui a saisi son ordinateur portable, a découvert qu'elle avait consulté des sites détaillant des attaques à l'acide quelques jours avant l'incident. Deux personnes de son entourage ont été arrêtées: une femme de 21 ans et un homme de 28 ans.

Naomi Oni, qui a passé plus d'un mois à l'hôpital, a nié ces accusations: "Ca me fait vraiment mal. Je ne vois pas pourquoi je me serais infligée cela. Je veux que la personne qui a fait ça soit arrêtée."

La police a réitéré son appel à témoins, espérant qu'un passant ayant assisté à la scène se manifeste.

Source: 7sur7.be